Le 2 novembre 2016, la toute jeune association Tessera recevait sa première intervenante. Alexandra Zosso est venue présenter, devant un auditoire aussi ému qu’attentif, son expérience de bénévole dans plusieurs camps de réfugiés en Grèce.

 

Partie pour un temps limité au sein d’une ONG norvégienne, la Genevoise a déjà travaillé six mois en Grèce et s’apprêtait à y repartir quand elle nous a rencontrés au 2ème étage de la salle communale. Une vingtaine de personnes, cofondatrices de Tessera ou membres de la commission des affaires sociales du Conseil municipal, étaient présentes.

Après cet exposé, illustré de nombreuses photos, on ne peut qu’être saisi par l’intensité de ce que vivent les protagonistes d’un drame désormais ancré dans l’histoire de notre siècle. Intensité du malheur qui frappe des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants, arrachés à leur pays par la guerre, la persécution ou la misère. Intensité de leur volonté de retrouver malgré tout une stabilité. Intensité de l’engagement de personnes comme Alexandra Zosso, capables de s’exiler pendant plusieurs mois, sans aucun soutien matériel, et de donner toute leur énergie pour aider ces êtres humains dans leur parcours vers une nouvelle dignité.

Tout est difficile, tout est complexe, tout est incertain quand on se retrouve sur le chemin de l’exil. Alexandra a su nous faire ressentir la fraternité qui naît de l’effort commun pour surmonter tous les obstacles (matériels, idéologiques, politiques…) qui se dressent sans cesse sur la route des réfugiés.

Une soirée pleine d’enseignements, sur la condition des réfugiés et sur le potentiel d’action qui sommeille en chacun-e de nous, un potentiel bel et bien éveillé et pleinement actif chez notre intervenante. Merci à elle !

Conférence du 2 novembre. Témoignage d’une bénévole
Mme Alexandra Zosso lors de son exposé